Description du livre sélectionné

TitreApartheid universitaireSous-titre
AuteurPréfontaine, LouisCo-auteurs
Thèmespolitique
Format14 cm x 21,5 cmPages224
Prix $17.95$Prix euros
Année2012Mois4
Livre numérique (eBook)
ISBN-13978-2-89239-345-3

 

Y a-t-il une seule nation sur cette planète qui finance autant les institutions d'éducation postsecondaire de sa minorité que le Québec le fait avec ses anglophones? La réponse est NON. Partout, sur tous les continents, dans des nations indépendantes ou jouissant des pouvoirs en matière d'éducation, on vise avant tout la cohésion sociale et l'intégration via des études supérieures dans la langue nationale.
Au Québec, malgré la Révolution tranquille, malgré la Loi 101, malgré la rhétorique d'une soi-disant libération d'un passé de peuple conquis, on finance les universités de langue anglaise à près de 30 % du budget total pour une minorité historique de moins de 6 % de la population. Pendant que les services universitaires à la minorité francophone hors Québec se résument à une peau de chagrin qui ne fait plus pleurer personne, une université comme McGill trône fièrement en plein cœur de notre métropole, participant à notre anglicisation avec la moitié de ses étudiants venant d'en dehors du Québec.
Cet apartheid entre une minorité anglophone privilégiée et une majorité francophone reléguée à des bantoustans d'universités sous-financées constitue la réalité dont personne ne veut parler, car elle ouvrirait la porte à l'admission de notre échec et à la nécessité de renforcer notre aménagement linguistique.
Ce livre constitue un puissant rappel à la minorité de langue anglaise du Québec qu'elle est la plus choyée au monde. Il s'agit également d'un vibrant plaidoyer en faveur d'actions concrètes et courageuses permettant de sortir du cadre limitatif d'une Loi 101 souvent centrée sur l'affichage pour s'attaquer à un problème auquel nous n'avons jamais voulu faire face : la nécessité d'un financement des institutions postsecondaires de notre minorité historique au prorata de son poids démographique.
Nous avons le choix : mettre fin à l'apartheid universitaire ou disparaître.
 
 
Louis Préfontaine
Né en 1980
A grandi à Boucherville
Habite à Laval

• Journaliste à l'Aut'journal en 2000-2001 puis 2005 ;
• Blogueur politique depuis 2006 ;
• A étudié en sciences politiques ;
• A travaillé pour la SSJB-Montréal en 2009-2010 (recherche, écriture de discours, etc.) ;
• A rédigé un mémoire pour Impératif français dans le cadre des consultations sur la loi 103 (2010) ;
• A compilé des statistiques sur l'anglicisation de Laval et de la région métropolitaine ayant été reprises dans les médias

Contacter Louise Courteau
Contacter le webmestre